Coups de coeur

  • Les lurons de la forêt : une comédie en V actes

    Anthony Martinez

    Coup de coeur
  • Interdit de manger les livres !

    Carlie Sorosiak, Manu Montoya

    Coup de coeur
  • Partir loin

    Juliette Huin, Marlène Janin

    Coup de coeur
  • Le Soldat désaccordé

    Gilles Marchand

    Coup de coeur

    En stock

    Ajouter au panier

    Pas un livre de plus sur la Première Guerre Mondiale

    Dans les années 20, un ancien combattant de la première guerre mondiale tente de retrouver des soldats disparus, à la demande des familles. Il finit par s’intéresser uniquement à l’un d’eux, ce qui l’amène au cœur d’un amour passionné entre ce soldat et une jeune Alsacienne, rejetée par la mère du soldat car elle n’est qu’une bonne. Une passion folle et poétique à travers la désolation des champs de bataille, des souvenirs qui peuvent à peine être racontés par les survivants.

    Le récit de ces impossibles retrouvailles est bien mené, comme une enquête à la quelle on croit et dans laquelle on veut espérer. Il fait écho de façon subtile à l’impossible reconstruction du pays dans les années 20 et à l’impossible réconciliation franco-allemande puisqu’il s’achève au début de la seconde guerre mondiale.

  • American Mother

    Colum McCann, Diane Foley

    Coup de coeur

    Poignant mais déroutant.

    En 2014, les bourreaux de Daech décapitent le journaliste américain James Foley et filment cette exécution. Sa mère en 2021 accepte de rencontrer celui qui a participé à cet assassinat, s’il ne l’a pas commis : Alexanda Kotey, originaire du Royaume Uni et converti à l’Islam radical est alors détenu aux Etats-Unis. Cette confrontation se déroule sur trois jours, Diane Foley est entourée par des avocats, des membres du FBI et l’auteur ; mais c’est elle qui parle et Mc Cann retranscrit sa parole et son point de vue. Avec le djihadiste les relations sont complexes car elle le voit souvent froid, considérant que la guerre seule est responsable de ce meurtre ; et parfois évoquant ses filles qu’il ne verra pas, et allant presque jusqu’à une demande de pardon. La mère finit par serrer la main de l’assassin de son fils.

    Beaucoup d’interrogations à propos de Diane Foley, une personne certes habitée par la religion, qui croit profondément à ce qu’elle fait. Mais elle dit elle-même qu’elle a choqué une partie de sa famille et on se demande comment elle peut adopter une telle attitude : sainte ou naïve ?

  • Le ciel ouvert

    Nicolas Mathieu, Aline Zalko

    Coup de coeur
  • La Louisiane

    Julia Malye

    Coup de coeur
  • Castlewitch Tome 1 : les monstres imaginaires

    Nicolas Jarry, François Gomes

    Coup de coeur
  • Les yeux de Mona

    Thomas Schlesser

    Coup de coeur

    Un fabuleux voyage au cœur de l’art

    Mona est une petite fille qui risque de perdre la vue. Son grand-père décide de l’emmener voir les œuvres de trois grands musées parisiens : le Louvre, Orsay et Beaubourg pour que, dans la nuit qui la guette, elle puisse regarder ces couleurs, ces formes et éclairer son obscurité. En 52 semaines, 52 tableaux, sculptures, objets sont ainsi l’occasion d’être présentés de façon remarquable, d’abord par le grand-père seul puis, de plus en plus, par Mona qui se les approprie en même temps qu’elle devient ado.

    A travers Mona, le pouvoir de l’art est bien affirmé, avec les sentiments qu’il suscite : admiration devant la beauté, mais aussi mélancolie, voire révolte. Un fabuleux voyage au cœur de l’art, une multitude de questions intéressantes : pourquoi ce choix des œuvres (52 c’est finalement peu) ? Cette lecture personnelle a t-elle une part d’universel ? Une magistrale leçon d’histoire de l’art.

  • Le plâtrier siffleur

    Christian Bobin

    Coup de coeur

    En stock

    Ajouter au panier
  • Du même bois

    Marion Fayolle

    Coup de coeur

    Une écriture lumineuse et poétique

    En Ardèche, une maison basse et longue où vit une famille d’éleveurs sur plusieurs générations. Tout autour des animaux, décrits avec précision et cœur : des vaches et leurs veaux, des poules, des lapins. Mais aussi un univers composé de prairies, de champs, d’arbres et de bois. Le pépé et la mémé s’inquiètent de la possibilité d’une rupture dans cette vie : plus d’animaux, plus d’étable à la porte de leur chambre.

    Une écriture lumineuse et poétique et en même temps d’une grande légèreté pour mettre en scène des choses pourtant très complexes : ainsi, la transmission familiale, qu’elle soit matérielle avec l’héritage de cette ferme ou mentale pour la petite qui ne sait pas comment gérer ce poids qu’elle porte en elle et qui parfois l’étouffe. Un ton très juste, celui d’une mélancolie apaisée, car bien sûr, le monde que décrit l’auteure disparaît ou a disparu ; mais c’est aussi un monde plein d’amour et de liens qui restent forts avec la terre et les animaux. Tout est bien senti dans ce livre, à commencer par le nombre de pages : on aimerait qu’il soit plus long, mais on comprend que sa brièveté participe à sa richesse.

  • La langue des choses cachées

    Cécile Coulon

    Coup de coeur
  • On ne dit pas sayonara

    Antonio Carmona

    Coup de coeur
  • Petit bonheur

    Yue Zhang

    Coup de coeur
  • Le tigre des neiges Tome 1

    Akiko Higashimura

    Coup de coeur
  • La mer de la tranquillité

    Emily St. John Mandel

    Coup de coeur
  • à ma soeur et unique

    Guy Boley

    Coup de coeur

    Un pan méconnu de la vie de Nietzsche

    Nietzsche a une sœur, Elisabeth, de deux ans de moins que lui. L’auteur retrace les épisodes de leur vie entremêlée, au début plutôt aimante puis de plus en plus complexe : leur enfance, leur association presque conjugale quand Nietzsche est professeur à Bâle, les week-ends chez les Wagner. Mais la rupture est consommée quand Elisabeth épouse un antisémite convaincu, adopte ses idées et part avec lui fonder une colonie au Paraguay. Puis, à son retour, elle prend complètement en charge son frère qui a sombré dans la folie et qui reste alité jusqu’à sa mort. Son objectif est alors de le faire connaître au monde entier en utilisant cette notoriété à son profit, quitte à trahir ses idées et à le présenter comme hostile aux Juifs dans une Allemagne qui passe sous la domination nazie.

    Une très belle écriture pour mettre en valeur ces relations mouvantes, entre amour et haine, marquées de plus en plus par la cruauté envers ce génie malade. Un récit très documenté et empli de profondeur.

    Claudine P.

    Librairie Le Livre Bleu

  • Les parts oubliées

    Charmaine Wilkerson

    Coup de coeur

    Une écrivaine à suivre sans aucun doute

    Benny et Byron se retrouvent à l’enterrement de leur mère, alors que Benny en colère a quitté la maison quelques années plus tôt. Par un enregistrement audio, ils apprennent que leur mère a eu trois vies : son enfance et son adolescence dans les Antilles, ses débuts d’adulte en Angleterre car elle a dû fuir son île, son viol et l’abandon forcé de sa première fille ; son installation enfin en Californie avec son amour d’enfance qu’elle a pu retrouver. A chaque fois, elle a changé d’identité. Ce qui permet à ces pièces secrètes de tenir ensemble, c’est un gâteau noir, plein de sucre, de fruits et de rhum : cette recette est la seule chose qu’elle a sauvée de son île.

    Un personnage de femme capable de résilience au prix de son émiettement, mais qui n’est pas le seul à être mis en scène par l’auteure. Un rappel de la difficulté d’être noire (noir aussi au masculin aux Etats-Unis) pour pouvoir s’accomplir. Un très beau premier roman, qui sait allier dans une construction réussie, une écriture simple, des allers et retours entre les époques et la dureté de certaines situations.

    Claudine P.

  • Les femmes de Bidibidi

    Charline Effah

    Coup de coeur

    Réparer les femmes, après le carnage des hommes…

    Joséphine quitte le domicile conjugal parisien en laissant sa fille Minga, âgée seulement de huit ans mais c’est pour elle une question de vie ou de mort. Minga ne va pas cesser d’attendre sa mère mais elle n’en a aucune nouvelle car son père lui cache ses lettres.  Après sa mort, elle les découvre et elle apprend que sa mère est partie travailler pour une ONG dans un camp de réfugiés sud-soudanais se trouvant en Ouganda. Elle part sur ses traces et prend de plein fouet la détresse de ces femmes victimes de la guerre.

    Un récit douloureux mais en même temps empli de force sur toutes les violences subies par les femmes, qu’elles soient conjugales ou liées aux conflits. Dans tous les cas, ce sont les femmes qui sont piétinées dans leur intégrité physique et mentale. Une écriture à plusieurs voix, qui sait alterner la description des peurs, des blessures et le courage de ces femmes capables de résilience, un mot souvent galvaudé mais qui prend ici tout son sens. Un ensemble percutant.

    Claudine P.

    Librairie Le Livre Bleu

  • Le chant des innocents

    Piergiorgio Pulixi

    Coup de coeur
  • Le plus court chemin

    Antoine Wauters

    Coup de coeur
  • Personne ne meurt à Longyearbyen

    Morgan Audic

    Coup de coeur
  • L'autre part

    Morgane Az

    Coup de coeur
empty